Etymologie

Ancienne colonie française, la Haute-Volta obtient l’indépendance en 1960. Le nom actuel du pays (Burkina Faso) date du 4 août 1984, sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Combinaison dans deux langues principales du pays, il signifie la patrie des hommes intègres - burkina se traduisant par « intégrité, honneur » en mooré, et faso, terme emprunté à la langue dioula, signifiant « territoire ou terre ou patrie ». Selon la constitution nationale4 les habitants sont appelés les Burkinabè (mot invariable), où le suffixe "bè" désignant l’habitant (homme ou femme) est en foulfouldé, langue parlée par les Peuls, peuple d’éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest. Le choix de ce mélange de langues (fondé sur les trois langues ayant le statut de langue nationales avec le français) dans la dénomination du pays et de ses habitants traduit la volonté d’unification d’une société multi-ethnique (plus de 60 ethnies)3. En français, on utilise également les mots Burkinais ou Burkinabés pour désigner les habitants. On utilise Burkina, Faso ou Burkina Faso dans les usages courants, et Burkina Faso dans les usages officiels. Le terme « Faso » remplace le terme « République », il est donc fautif d’utiliser "République du Burkina Faso". On parlera donc de la République du Burkina et de président du Faso (ou président de la République, pour les non-Burkinabè).