Se rencontrer pour mieux fraterniser


A l’invitation de Monseigneur Laurent DABIRE, Evêque de Dori, qui souhaitait que chaque paroisse de son diocèse puisse instituer une journée dénommée « dimanche des communautés », la paroisse cathédrale de Dori a vu réaliser sa première journée le dimanche 19 février 2017. Une centaine de fidèles, venus des dix (10) succursales (Bani, Dabiel, Falagountou, Gomo, Goulgountou, Karo, kargounol, Kumré Sampelga, Seytenga), s’est rassemblée pour se connaitre, se comprendre, s’estimer et fraterniser.
Les participants à cette première journée ont vécu le sacrement de la réconciliation le samedi, 18 février 2017 dans l’Eglise, et pris part à une soirée récréative, animée par  les différentes chorales de la paroisse telles la Chorale Notre Dame du Sahel, la Chorale Saint Michel Archange, la Chorale des enfants, la Chorale Notre Dame du Sahel « Suudu Andal », les Chorales sœurs de Kumré et de Karo.
Le dimanche 19 février à 9 heures, une grande messe d’action de grâce,  aux couleurs liturgiques variées en langues locales (Mooré, Gourmantché, Sonrai) a été présidée par le Père de la famille diocésaine, Monseigneur Laurent DABIRE. Dans son homélie, le Vicaire Général, Abbé Arcadius SAWADOGO, a invité les fidèles à la tolérance, à la fraternité, surtout à l’amour du prochain. A la fin de la célébration, Monseigneur Laurent DABIRE, quant à lui, a défini le sens chrétien de cette journée des communautés, en faisant comprendre aux fidèles que l’originalité d’un tel rassemblement n’est autre qu’un souhait de sa Sainteté le Pape François adressé aux Évêques. C’est  aux environs de 11h30mn que la fervente célébration eucharistique a pris fin, ouvrant la voie à une méga kermesse et  aux agapes fraternelles à la joie de toute la communauté chrétienne de Dori. Les familles des CCB de Dori ont apporté de mets succulents qui ont soutenu le partage des repas et augmenté la joie d’être ensemble. Cette première édition a été un grand succès et beaucoup souhaitent qu’un tel rassemblement puisse être organisé annuellement pour maintenir la cohésion de la famille paroissiale.

Abbé Damien OUEDRAOGO
Vicaire à la paroisse cathédrale de Dori

Mgr Joachim OUEDRAOGO jubile en argent

1991 – 2016, cela 25 ans que Monseigneur Joachim OUEDRAOGO, évêque du diocèse de Koudougou, est prêtre. Ainsi pour marquer d’une pierre blanche 25 années de grâces reçues du Seigneur, une messe d’action de grâces a été célébrée le samedi 26 novembre à la cathédrale Saint Augustin de Koudougou.  
Durant ses 25 ans de sacerdoce, le jubilaire a reçu un chapelet de grâces, a-t-il dit au cours de la messe. Au nombre de ces grâces, sa nomination en novembre 2004 comme évêque à la tête du jeune diocèse de Dori. Etant qu’Evêque de Dori, il a également officié en tant que conseiller moral et Répondant juridique de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori. Aujourd’hui, au milieu de ses pairs, il occupe le poste Vice-président de la conférence épiscopale Burkina-Niger.

Au cours de cette célébration grandiose qui a réuni, amis, parents, diocésains et membres de la famille épiscopale du Burkina, le jubilaire a appelé à l’unité afin de relever les défis du moment. Pour l’occasion, dune délégation du diocèse de Dori et une de l’UFC étaient présentes pour soutenir le jubilaire et le féliciter.

De même, au cours de la célébration, le jubilé de diamant sacerdotal a été lancé. En rappel, les premières ordinations sacerdotales ont eu lieu au Burkina Faso en 1942. Trois prêtres furent ordonnés à cette occasion : Joseph OUEDRAOGO et Zacharie NIKIEMA et Paul ZOUNGRANA (Cardinal).

La messe s’est terminée en liesse avec des troupes de danse. Rendez-vous est donc pris pour le jubilé d’argent épiscopal et le jubilé d’or sacerdotal.

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication / UFC

Visite du Chef d’Etat Major Général des Armées à l’UFCVisite du Chef d’Etat Major Général des Armées à l’UFC


Au cours de sa tournée dans la région du Sahel, le Chef  d’Etat Major Général des Armées, le Général Oumarou SADOU s’est rendu dans les locaux de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori le  lundi 20 février.  L’objectif de cette visite était d’échanger avec l’équipe de l’UFC et les responsables religieux présents autour des préoccupations du moment, en l’occurrence l’insécurité et le terrorisme qui sévissent dans la région du Sahel, mais aussi remercié l’UFC et les leaders religieux pour leur accompagnement spirituel.
Le Chef des armées a rassuré qu’en dépit des difficultés auxquelles l’armée est confrontée pour assurer la sécurité du territoire, elle fait ce qui en son pouvoir pour être le bouclier des populations, et non l’inverse. « On [l’armée] ne peut pas être derrière chaque école, chaque village, chaque marché, mais avec  l’accompagnement et la collaboration, je pense que nos ennemis ne vont pas nous décourager » a exhorté le Gal SADOU. S’agissant du phénomène de la radicalisation, «on ne peut pas déradicaliser quelqu’un avec une baïonnette » a-t-il martelé. C’est pourquoi il a demandé aux leaders religieux et les autres acteurs de continuer le travail de sensibilisation afin que les jeunes que l’on côtoyait hier ne reviennent plus tard récompenser leurs parents avec des bombes. Ainsi, le Coordonnateur de l’UFC, François Paul RAMDE a rassuré le chef des armées de la disponibilité de l’UFC à accompagner l’armée à travers ses actions d’information et de sensibilisation pour l’amélioration du climat de confiance entre populations civiles et forces de défense et de sécurité afin de lutter efficacement contre la radicalisation et l’extrémisme violent dans la région.
Pour leur part, les responsables religieux  ont prié pour l’armée afin qu’elle puisse mener à bien sa mission.

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication / UFC-Dori

25 enfants bénéficient de kits scolaires

C’est avec enthousiaste que des enfants ont bénéficié de kits scolaires le 4 novembre dernier à la grande mosquée de Dori. La remise de ces fournitures par François Paul RAMDE, Coordonnateur de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori a eu lieu en présence de Mahamoudou Yaya CISSE, Grand imam de Dori, et de l’abbé Albert DABIRE, représentant l’évêque de Dori. Ces dons s’inscrivent dans le cadre du «Projet de réinsertion des enfants en situation de rue dans la commune de Dori au Sahel burkinabè» mis en œuvre par l’UFC avec l’appui financier de la Conférence épiscopale italienne.
Ce sont au total 25 kits scolaires et un chèque d’une valeur de 200 000 FCFA, pour la prise en charge des frais de scolarité, qui ont été remis à 25 filles et garçons d’une école. Pour le coordonnateur de l’UFC, cette remise de kits scolaires vise à accompagner  des enfants en situation difficile, plus particulièrement les jeunes filles, dans la poursuite de leurs études. Ainsi, regard du fort taux d’abandon de l’école chez les filles dans la région du Sahel, ce soutien, comme l’espère le représentant de l’évêque, va contribuer à améliorer le niveau d’instruction de ces filles.

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication

Audiences avec des membres du gouvernement : l’UFC-Dori réaffirme sa disponibilité à contribuer pour un vivre ensemble harmonieux dans le Sahel

Les 11 et 12 janvier 2017, une délégation de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori a été reçue en audience respectivement par René BAGORO, Ministre de la justice, des droits humains et de la promotion civique et par le Ministre d’Etat, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon COMPAORE. La délégation de l’UFC a été conduite par ses deux conseillers moraux, en l’occurrence Mgr Laurent DABIRE, Evêque de Dori, et Mahamoudou Yaya CISSE, Grand imam de Dori.
Ces audiences avaient pour objectif d’une part, de présenter aux deux ministres les vœux de l’UFC pour le nouvel an. D’autre part, selon  Mgr Laurent DABIRE, manifester le soutien de l’UFC aux ministres et à l’ensemble du gouvernement dans les circonstances difficiles que traverse notre pays en ce qui concerne la sécurité dont la région du Sahel est l’une des régions les plus touchées. Les ministres ont apprécié cette démarche de l’UFC qu’ils jugent réconfortante au regard des défis sécuritaires auxquels est confronté le pays. Ainsi, pour le ministre BAGORO, le partenariat existant entre l’UFC et son institution doit être renforcée afin promouvoir les valeurs de citoyenneté, de tolérance et de culture de la paix, chères au ministère.
Au regard des multiples attaques enregistrées et menaces terroristes qui pèsent sur la région du Sahel, partageant plus de 1300 kilomètres avec le Niger et le Mali, le souhait de tous est que le Sahel burkinabè ne soit pas une aire favorable à la radicalisation et à l’extrémisme violent. C’est pourquoi le ministre de la sécurité intérieure, Simon COMPAORE a invité l’UFC et ses responsables religieux à continuer la sensibilisation et la conscientisation des populations aux valeurs de vivre ensemble prônées par les différentes religions afin d’améliorer le climat sécuritaire dans la région. N’ayant pas caché sa joie de recevoir dans son ministère deux leaders religieux de confessions religieuses différentes travaillant en tandem, il a aussi assuré la délégation de la disponibilité de son ministère à l’appuyer dans son action.
Et à la veille de la commémoration de l’an 1 des attentats terroristes de Tin-Akoff et Ouagadougou survenus le 15 janvier 2016 ayant fait plus d’une dizaine de victimes, Simon COMPAORE a souhaité que les religieux fassent des offices religieux dans les différents lieux de prière et prier pour la paix dans notre pays.

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication

Atelier d’échanges, de capitalisation et de planification de la campagne maraichère 2016/ 2017

Pour créer les conditions favorables au bon déroulement de la campagne maraichère 2016 – 2017, l’équipe technique de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori s’est réunie en atelier du 2 au 4 novembre 2016 à Dori. Ainsi, au cours de cet atelier, François Paul RAMDE, Coordonnateur de l’UFC, et son équipe ont échangé autour de divers points. Au nombre de ces points, la planification opérationnelle des activités, la présentation du rapport d’évaluation de la campagne écoulée, la validation des outils d’évaluation et la dynamisation de tous les acteurs de chaine (équipe technique et membres des groupements bénéficiaires du projet) afin d’optimiser les résultats.
Au titre des réalisations au cours de la campagne dernière, il ressort du rapport, la réalisation d’ouvrages hydrauliques (bouli et puits), des activités d’accompagnement des organisations paysannes en vue de leur autopromotion, etc. Il faut rappeler que cet atelier de lancement de la campagne 2016 / 2017 s’inscrit dans le cadre du Programme triennal de développement rural intégré (2015-2018) que conduit l’UFC-Dori. Ce programme, soutenu par MISEREOR et KZE, intervient dans principalement dans deux provinces de la région du Sahel, à savoir le Séno et le Yagha. En vue de l’atteinte effective des résultats du programme, les principaux bénéficiaires, en l’occurrence des représentants des trente groupements accompagnés, ont pris part à ce cadre d’échanges. Cette participation avait pour objectif de leur rappeler leurs rôles et responsabilités, en tant qu’acteurs clés, pour l’atteinte des changements souhaités par tous. C’est pourquoi, François Paul RAMDE, a exhorté chaque acteur à redoubler d’efforts pour la réussite du programme qui est à sa deuxième année de mise en œuvre.
Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication

Noël 2016 à Dori : La communauté musulmane fraternise avec les fidèles catholiques

Les fidèles catholiques de Dori ont célébré la naissance de Jésus Christ dans la nuit du 24 et le lendemain 25 décembre 2016 à la cathédrale Sainte Anne de Dori. Au cours de la célébration du 25, une délégation de la communauté musulmane conduite par le Grand Imam de Dori, Mahamoudou Yaya CISSE s’est rendue à l’église pour apporter son soutien et présenter ses vœux aux chrétiens en fête.
Cette présence de la communauté musulmane à l’église, qui est devenue quasiment une tradition à Dori, a été accueillie avec beaucoup de joie par les chrétiens, et plus particulièrement le Vicaire général, l’abbé Arcadius SAVADOGO. Pour le Grand imam qui a été invité à s’adresser à l’assemblée, la célébration de la naissance de Jésus est une fête pour tous les croyants, chrétiens comme musulmans. Il a souhaité la bonne fête de la Nativité aux chrétiens, et plus particulièrement aux enfants. Enfin, il a invité l’assemblée «à s’unir et à se donner la main pour faire la paix ». Le Vicaire général a remercié la communauté musulmane pour ce témoignage de tolérance, de fraternité et d’amour. «Votre fête, c’est notre fête. Notre fête, c’est votre fête. Vos joies sont nos joies. Vos peines sont nos peines. Que Dieu vous bénisse et que nous puissions toujours cheminer et manifester des actes de fraternité.» a conclu l’abbé Arcadius SAVADOGO, s’adressant à la délégation musulmane.

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication

SESSION DE FORMATION DES VOLONTAIRES NATIONAUX DU SAHEL

Suite à la mobilisation en Septembre dernier de la 2ème vague au titre de 2016, de vingt-neuf (29) volontaires nationaux au profit de structures de la région du Sahel, le Centre Régional de Volontariat du Sahel (CRV/SHL) a organisé une session de formation à l’endroit des nouveaux volontaires et responsables de structures bénéficiaires. En effet, cette session s’est tenue du 24 au 25 Octobre 2016 dans la salle de réunion de l’UFC-Dori. En rappel, l'UFC-DORI abrite le CRV/SHL.

Ces jours durant, les participants ont renforcé leurs connaissances sur le volontariat, le civisme et la citoyenneté. Ainsi, cinq (05) modules portant respectivement sur le GIP-PNVB, le volontariat, la gestion administrative et financière des missions de volontariat national, les opportunités d’insertion socio-professionnelles puis enfin le civisme et la citoyenneté ont été présentés.

L’objectif de cette activité consistait à donner un rudiment nécessaire à tous les acteurs en vue de la bonne exécution des différentes missions accordées par le GIP-PNVB. Ainsi, au cours de la cérémonie d’ouverture, le Directeur régional chargé de la jeunesse, Souleymane BAGAYEN, et François Paul RAMDE, Coordonnateur de l'UFC-DORI et responsable du CRV/SHL ont prodigué des conseils indispensables aux volontaires pour la réussite de leurs missions et leur vie de post volontariat.

                                                                                           Housseini SANKARA
                                                                                           Assistant Technique (CRV/SHL)

 

crv volontaires

Mgr Laurent DABIRE, médaillé d'honneur des collectivités locales

A l'occasion de la célébration du 11 décembre 2016 dans la région du Sahel, Mgr Laurent BIRFUORE DABIRE, Evêque de Dori et Répondant juridique de l'UFC a reçu la médaille d'honneur des collectivités locales. La célébration régionale a eu lieu à Dori et patronnée par le Gouverneur de la région du Sahel.
La cérémonie a été ponctuée par la traditionnelle sortie de drapeau, le discours du Gouverneur et les décorations. Au total, soixante personnes ont été décorées. Outre l’évêque de Dori, une autre personnalité religieuse a reçu la médaille d’honneur des collectivités locales, en l’occurrence le Pasteur Moumouni KANAZOE, Président du Conseil régional des Assemblées de Dieu. Et il faut rappeler qu'à l'occasion de la fête de l'indépendance de l'an dernier, le Grand Imam de Dori, Mahamoudou Yaya CISSE avait également reçu la médaille d'honneur. Somme toute, les distinctions de ces personnalités religieuses sont le résultat de leurs efforts quotidien de promotion d’une cohabitation pacifique entre les communautés religieuses de la région du Sahel.
Dans la soirée, l’évêque a offert un repas de fraternité et d’amitié à l’évêché. Autorités administratives et militaires,  membres du clergé, diocésains, membres des communautés musulmane et évangélique, et membres de l’administration de l’UFC étaient présents à cette fête. Le Grand Imam de Dori et le Pasteur KANAZOE étaient de la partie pour manifester leur joie, leur fraternité et leur solidarité à l'endroit de leur frère de foi. Les trois responsables ont chacun livré un message de paix, d’unité et de dialogue. Mgr DABIRE et Pasteur KANAZOE, ont souhaité une bonne fête de Mouloud aux musulmans. « Beaucoup de bénédictions pour la communauté musulmane, beaucoup d’unité, beaucoup de compréhension, beaucoup d’amitié, beaucoup de dialogue entre nous afin que le monde qui nous voit puisse croire que ici comme ailleurs que les diverses communautés de foi vivent dans la paix, dans la fraternité et se donnent la main pour le bonheur de toute la population.» a souhaité Mgr DABIRE. Et de conclure : « Que le Seigneur, par nos prières et par notre et bons exemples donne à notre pays la joie de vivre, la paix et la sécurité ! »

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication / UFC-Dori

Mgr Gouverneur

Mgr Laurent DABIRE reçoit les félicitations du Gouverneur de la région du Sahel

Mgr Grand Imam

Mgr Laurent DABIRE et le Grand Imam après la cérémonie de décoration

Mgr Pasteur Moumouni

Mgr Laurent DABIRE et Pasteur Moumouni KANAZOE, après la cérémonie de décoration

KANAZOE Mgr Grand Imam

Pasteur KANAZOE, Mgr Laurent DABIRE, le Grand Imam livrant leurs messages à l'assemblée