Les Journées du Maraicher du Sahel, une vitrine pour la valorisation de la production maraichère du Sahel

Aire de la foire maraichère

2006-2015. Voilà déjà dix ans que l’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori) valorise la production maraichère à travers l’organisation annuelle des Journées du Maraicher du Sahel (JMS). En effet, du 26 février au 1er mars 2015 se sont tenues à Dori les JMS sur le thème « Journées du Maraicher du Sahel, 10 ans d’accompagnement pour mieux valoriser la production »

Ces journées, selon François Paul RAMDE, Coordonnateur de l’UFC-Dori, visent « à créer des possibilités d’écoulement et de bonnes affaires pour les exploitants des boulis et puits maraichers, stimuler une saine concurrence entre les producteurs dans le but d’améliorer les connaissances sur la pratique maraichère, donner de la visibilité à la production maraichère du Sahel et à renforcer les capacités des producteurs grâce à des formations et communications sur des thèmes spécifiques. »

Une soixantaine de producteurs issus des groupements encadrés par l’UFC ont pris part à cette exposition-vente de produits maraichers de tout genre. La particularité de cette édition a été l’exposition de bétail, de poisson et d’autres produits agricoles. L’ouverture de la foire aux autres produits répond, comme l’a signifié François Paul RAMDE, à une logique de passage des Journées du Maraicher du Sahel aux Journées du Producteur du Sahel.
La dixième édition des JMS était aussi l’occasion de faire le bilan des acquis engrangés au cours des précédentes éditions et des défis à relever pour les éditions à venir. Au titre des acquis, l’accroissement de la visibilité au plan national des produits maraîchers du Sahel, le développement de partenariats commerciaux entre producteurs et commerçants et des sociétés de la place dont IAM Gold SA, l’accroissement de la production et l’amélioration des conditions de vie des ménages. Ces dix éditions sont bien appréciées par les producteurs, qui n’ont manqué, à travers leur représentant Issiaka THIAM, de remercier l’UFC pour l’organisation de cette foire qui stimule en eux un sursaut d’orgueil mais aussi permet d’améliorer leurs conditions de vie. Et à Robert OUEDRAOGO, Conseiller technique, représentant le Ministre en charge de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, parrain de l’édition, d’exprimer sa satisfaction et la fierté du Ministère. Car pour lui, au regard du caractère capricieux de la pluviométrie dans la région, « c’est une prouesse que de dresser un marché où l’on trouve tout : tomate, oignon, choux, carotte, pomme de terre, etc. des produits de très bonne qualité.»
Dans un souci d’encourager les bonnes pratiques culturales, à chaque édition des JMS, un concours du meilleur groupement maraicher est organisé. Et pour cette dixième édition, le premier prix a été remporté par le groupement maraicher de Djomga.
Cette foire annuelle, qui est devenu un rendez-vous à ne pas manquer aussi bien pour les producteurs que pour les Dorilais qui se ravitaillent en légumes, contribue à donner un coup de pousse à la valorisation de production maraichère en particulier et celle agricole en général qui peine à décoller à cause des déficits hydriques récurrents. Pour sa part, le représentant du parrain promet à l’UFC et aux producteurs l’accompagnement du ministère qui a à sa charge l’atteinte d’une sécurité alimentaire sereine et pérenne dans notre pays.