L’Eid à Dori :Moment de fraternisation entre les communautés religieuses

La fête du Ramadan a été célébrée ce vendredi 15 juin 2018. A l’occasion de la prière dirigée par Mamoudou CISSE, grand Imam de la mosquée de Dori, une délégation de l’Union fraternelle des croyants de Dori est venue soutenir la communauté musulmane.

La solidarité et la fraternité sont un facteur important dans la promotion du « vivre-ensemble ». Consciente de cette réalité, l’UFC-Dori s’est engagée depuis plusieurs années à partager, ensemble, les moments importants dans la vie de chaque communauté religieuse.

Ce vendredi de l’an 1439 du calendrier lunaire a vu des centaines de fidèles musulmans prendre d’assaut la place du Lycée provincial de Dori pour la grande prière marquant la fin du mois de Ramadan. A cette occasion, une délégation de l’UFC conduite par l’Abbé Albert Dabiré, Représentant de l’Evêque de Dori était présente pour assister la communauté musulmane en prière.

La visite de la communauté catholique, symbole d’un vivre-ensemble réussi

Après une visite au Grand Imam chez lui à domicile avant le début de la prière, l’Abbé Albert Dabiré et sa délégation ont chemin avec l’imam au lieu de la prière, pour selon lui, ne rien manquer de ce moment de spiritualité. Pour le Représentant de l’Evêque, c’est une occasion de communier avec les musulmans, et une façon de matérialiser la bonne coexistence dans cette région du pays. « Le vivre-ensemble est une réalité à Dori dans le sens où notre présence ici est déjà un signe, un symbole », a-t-il indiqué. Il a insisté également sur l’opportunité de partager ces évènements pour une meilleure découverte de l’autre : « en tant que frère et en tant qu’humain simplement ».

Bref rappel sur les valeurs du jour,

Dans son mot de bienvenue à ses hôtes, le grand Imam de Dori n’a pas oublié de rappeler les significations de ce jour important pour sa communauté. Selon lui, c’est une occasion de joie et de reconnaissance envers Dieu. C’est également : « un jour de pardon. Quel que soit ce qu’on a pu ressentir pour son prochain, il faut lui pardonner aujourd’hui. C’est aussi un jour de partage: ceux qui en ont ne doivent pas oublier les pauvres », selon ses propres mots.

« Toutes ces religions sont des religions de Dieu » !, Imam de Dori

Ces mots de l’Imam sont venus rappeler la nécessité de consolider l’entente entre toutes les croyances. Pour lui, « ce qui nous est recommandé c’est de faire un et de vivre ensemble. Chacun doit servir à son prochain la paix. Que notre joie soit partagée, que nos inquiétudes soient partagées. »  Il a mis à profit ce moment pour exprimer sa satisfaction quant à la visite de la communauté catholique et formuler des vœux de bonne continuation à leurs relations mutuelles.
 

Hamidou OUEDRAOGO
     Stagiaire en communication/ UFC-Dori

 

aad      vcc  
 Abbé Albert DABIRE, Représentant de l'Evêque de Dori      Ramadan 2018, Visite de la communauté catholique à l'imam