Célébration de la fête de Tabaski à Dori : les fidèles ont prié pour le pardon et la paix

Ce jour 22 août 2018, les fidèles musulmans de Dori ont célébré la fête de l’Aïd El Kabir. En effet, des milliers de musulmans ont pris part à la grande prière qui s’est déroulée sur le terrain du Lycée provincial de Dori. La prière a été dirigée par Mamoudou CISSE, Imam de la grande mosquée de Dori. Une délégation de la communauté catholique conduite par Mgr Joachim OUEDRAOGO, Evêque de Koudougou, a assisté à ladite prière.

Dans la matinée de ce mercredi, les musulmans de Dori, vêtus pour la plupart de leurs beaux vêtements, comme le recommande la tradition musulmane, ont pris part à la traditionnelle prière de la fête de la Tabaski. Invocations, bénédictions et prêches suivi du sacrifice du mouton ont été les temps forts de de la prière ce jour béni pour les musulmans. Dans son sermon, le Grand Imam a rappelé l’origine de la Tabaski mais aussi certaines règles qui doivent guider la vie du musulman. En effet, la fête de l’Aïd El Kabir, communément appelée Tabaski, est un grand moment de souvenir et de reconnaissance à Allah pour ses bienfaits. Elle rappelle au souvenir de la force de la foi d’Ibrahim, le patriarche, symbolisée par l’épisode où a accepté de sacrifier son fils unique Ismaël sur l’ordre de Dieu. Enfin, elle couronne la pratique du 5ème pilier de l’Islam qu’est le pèlerinage à la Mecque.

Pour l’occasion, Mgr Joachim OUEDRAOGO, Evêque de Koudougou et ancien Evêque de Dori, et une délégation de la communauté catholique de Dori ont assisté à la prière aux côtés de leurs frères musulmans. Moment de grande émotion pour l’ancien Evêque de Dori qui ne l’a pas caché car, depuis son départ de Dori, il n’a plus eu l’occasion de prendre part aux différentes fêtes musulmanes dans son ancien diocèse. Ainsi, en communion avec son homologue de Dori Mgr Laurent DABIRE absent, a présenté ses vœux de bonne fête à la communauté musulmane. « C’est avec une grande joie que j’ai participé à cette prière qui commémore le sacrifice d’Isaac [Ismaël dans le Coran].
C’est l’occasion pour moi de dire à la communauté musulmane qu’elle aura toujours partout la communauté catholique à ses côtés pour qu’ensemble, la main dans la main, nous puissions travailler à construire une société de paix, de justice et d’amour ».  Ainsi pour sa part, le Grand Imam a exhorté les uns et autres à faire preuve de pardon et d’humilité afin que nous puissions construire un monde digne d’Allah.