Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 353 invités et aucun membre en ligne

Pin It

Les 28 et 29 mai dernier, l’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori) a rendu des visites de courtoisie à plusieurs organes de presse à Ouagadougou. Ces visites, conduites par Mgr Laurent DABIRE, Evêque de Dori et El hadj Mamoudou CISSE, Imam de la grande mosquée de Dori, tous deux responsables moraux de l’UFC avaient pour objectif principal de lancer un appel à l’unité des Burkinabè face aux grands défis du moment que sont l’insécurité et la pandémie du COVID-19. Plus qu’éprouvés de ce que vit, en particulier la région du Sahel depuis 2015, et du Burkina en général, ils ont décidé de donner leurs voix à ceux, notamment les médias, qui peuvent porter plus loin leur message appelant aux efforts de la part de toutes entités nationales pour le retour au calme et au vivre-ensemble-harmonieux.

 

Partis de Dori avec leurs bâtons pèlerins, les deux hommes de Dieu, unis par la foi dans une fraternité agissante, se sont rendus dans les locaux d’organes de presse à Ouagadougou avec trois messages. Les conseillers moraux de l’UFC-Dori accompagné du Coordonnateur, François Paul RAMDE, ont été reçu dans la matinée du 28 mai au Lefaso.net. par le Rédacteur en chef, Ephrem ZIO. Le premier message de l’UFC était de lancer un appel à l’unité des Burkinabè pris entre le feu du terrorisme et celui de la pandémie du COVID-19. Pour Mgr Laurent DABIRE et El hadj Mamoudou CISSE, les Burkinabè doivent resserrer les liens dans le dialogue, la fraternité et la culture de la conscience nationale dépoussiérée des préjugés et de la stigmatisation de toutes natures. Le deuxième élément de cette visité était de remercier Lefaso.net pour l’accompagnement dont l’UFC-Dori a toujours bénéficié en termes de couverture médiatique de ses activités, toute chose qui a contribué à mieux faire connaitre l’organisation. Enfin, les responsables moraux de l’UFC-Dori ont encouragé les acteurs de ce média à persévérer dans leur travail d’information qui participe, selon Mgr Laurent DABIRE, à accroitre la participation de tous les Burkinabè à l’édification de la nation et les rassurer de leur accompagnement par la prière. Enchanté de cette visite, Ephrem ZIO a affirmé la disponibilité du doyen des médias en ligne au Burkina à soutenir toutes les initiatives qui concourent à la consolidation du vivre-ensemble.

Après Lefaso.net, c’est au tour du journal L’Économiste du Faso de recevoir la délégation de l’UFC-Dori. Abdoulaye TAO, Directeur de publication et son staff ont installé leurs hôtes au Café de l’Économiste du Faso, nouveau plateau du journal qui devra recevoir des invités. Le même message d’appel à l’unité et la fraternité entre les Burkinabè a été livré par Mgr Laurent DABIRE et El hadj Mamoudou CISSE. Abdoulaye TAO a salué la démarche de l’UFC et surtout remercié les deux hommes de Dieu pour le témoignage de dialogue, de tolérance et de fraternité vécue et qui mérite d’être partagée. C’est pourquoi il a réitéré son accompagnement à l’UFC-Dori.

Au cours de la même journée du 28, la délégation a été reçue par le Directeur Général des Editions Sidwaya, Mahamadi TIEGNA et le Directeur de publication de L’Observateur Paalga, Edouard OUEDRAOGO. Les responsables de ces deux quotidiens d’information qui ont reçu la délégation dans leurs locaux respectifs ont remercié l’UFC-Dori pour le travail mené au quotidien en faveur de la cohésion sociale. Pour leur part, les conseillers moraux de l’UFC-Dori ont donné le même message : remerciements et félicitations des deux quotidiens pour le travail de conscientisation des populations mais aussi appel des Burkinabè à faire preuve de calme, de lucidité et d’unité pour reconstituer le vivre-ensemble qui est en souffrance du fait de l’insécurité avec ses multiples conséquences.

Le lendemain 29 mai 2020, l’Évêque de Dori et, comme il le dit affectueusement, son « jumeau » l’Imam de la grande mosquée de Dori ont été reçus par la radio Oméga et la télévision BF1. Au cours de ces entretiens, ces deux hommes engagés à vivre et à promouvoir le vivre-ensemble, ont une fois de plus remercié les professionnels de l’information dont le travail participe à la culture de la conscience nationale. Aussi ont-ils lancé le même message d’appel à la solidarité nationale pour mieux faire face au défi sécuritaire et autres crises qui minent notre pays. Tout en remerciant la délégation de la visite, le Directeur Général de BF1, Issoufou SARE a salué l’action de ces leaders religieux car pour lui « ceux qui construisent véritablement le vivre-ensemble, ce sont ceux-là qui sont au quotidien avec la population ». Et c’est dans cette optique ces leaders religieux, à travers l’UFC-Dori, agissent pour faire des différences une richesse et non une source de différends.