Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 34 invités et aucun membre en ligne

Pin It

L’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori), avec l’appui financier de Oxfam, a organisé, le mercredi 10 juin 2020 à Dori, un atelier de formation des leaders religieux et communautaires de la région du Sahel sur le concept de la consolidation de la paix (peacebuilding).  Il s’est agi, au cours de cet atelier, d’identifier et de promouvoir les mécanismes de construction et de consolidation de la paix dans la région.

Le terrorisme a entraîné, dans la région du Sahel, un effritement du tissu social et une dégradation des relations humaines. Ainsi, les conflits communautaires, les tensions engendrées par certains mouvements sociaux, la radicalisation, l’extrémisme violent et bien d’autres facteurs tendent à remettre en cause les fondements du vivre-ensemble et de la paix.


Devant ce constat, l’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori), dans le cadre du projet « Agir ensemble pour une coexistence pacifique dans un environnement mieux sécurisé au Sahel, Phase 2 », a organisé le 10 juin 2020 à Dori, une session de formation régionale visant à contribuer à la construction et à la consolidation de la paix. Cette formation a vu la participation de plus de 50 leaders religieux et communautaires. Il s’est agi d’identifier et de promouvoir les mécanismes et pratiques endogènes favorables à la préservation de la paix et du vivre-ensemble harmonieux au sein des communautés.


Co-animé par Benjamin Sow, directeur de la promotion de la tolérance et de la paix, et Paul François Ramdé, coordonnateur de l’UFC-Dori, cet atelier a été un moment de partage d’expériences et d’engagement individuel et collectif pour mener des actions de paix et de vivre-ensemble dans les communautés. 
Monsieur Sow a axé sa communication sur les concepts de paix, de vivre-ensemble, de cohésion sociale. Il a insisté sur le rôle des leaders dans la consolidation de la paix.  « Cette initiative est très louable, surtout au regard du contexte actuel de notre pays. Le pays connaît une menace sérieuse à la paix et donc cette initiative de l’UFC va beaucoup contribuer à consolider la paix et le vivre-ensemble », a-t-il apprécié.


Pour reconstruire et consolider la paix, la tolérance et la coexistence pacifique dans le pays et dans la région du Sahel en particulier, un travail d’ensemble est fait avec les acteurs de l’UFC-Dori sur le terrain. Ainsi, pour le coordonnateur de l’UFC-Dori, le but de cet atelier est de contribuer à la construction d’une paix durable par la promotion des valeurs essentielles au vivre-ensemble. Il s’agit aussi de développer une meilleure contribution des communautés locales à l’amélioration de la sécurité. « Quand on dit UFC-Dori, la population et les jeunes en particulier doivent voir comme mot-clé la tolérance, la paix, l’acceptation mutuelle et le dialogue religieux », a-t-il souhaité.
Les participants se sont engagés pleinement à faire des restitutions au niveau de leurs communautés respectives, et surtout à mener des activités de sensibilisation sur la paix et valoriser les mécanismes endogènes de résolution de conflits. 

Fatimata Amadou TRAORE