Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

Pin It

L’Union Fraternelle des Croyants de Dori a organisé ce samedi 8 août 2020 une journée de curage de caniveaux dans la ville de Dori en partenariat avec l’OIM. Il s’est agi d’assainir la ville de Dori, mais également de créer un climat de confiance entre les Forces de Défense de Sécurité et les populations civiles.

 

Dans le cadre du projet « Appui à l’amélioration de la confiance entre l’administration, les forces de défense et de sécurité et les populations du Sahel au Burkina-Faso », populations civiles et forces de défense et de sécurité ont curé les caniveaux de la ville de Dori. Cette initiative portée par l’UFC-Dori, soutenue par l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM),  selon François Paul RAMDE, Coordonnateur de l’UFC-Dori est « une activité à double titre. D’abord pour être utile à notre environnement à l’entrée des saisons pluvieuses afin d’éviter les inondations. Le deuxième objectif est de créer un brassage humain entre les civils et les forces de défense et de sécurité, donc nous devons travailler à ce que la confiance augmente pour que demain soit mieux qu’aujourd’hui ».  
 Avant le démarrage des travaux de curage, une cérémonie a eu lieu dans l’enceinte de la mairie de Dori afin de lancer le coup d’envoi de l’activité.
Cette activité a été appréciée à sa juste valeur par le premier adjoint au maire, Boureima Bocoum. Pour lui cette activité va permettre d’assainir la ville de Dori car les caniveaux sont bouchés à cause des ordures ménagères et des sachets des usagers. « Nous remercions l’UFC-Dori et son partenaire, car c’est une des rares occasions que les FDS et la population se mettent ensemble pour mener des activités. Cette collaboration va briser cette barrière qu’il y a entre les FDS et la population civile, mais ces genres de frottement permettrons aux gens de savoir que les FDS et la population sont une seule entité. » déclare-t-il. Cette activité a réuni plus de 400 personnes, entre autres les Forces de défense et de sécurité, les populations civiles ainsi que les autorités régionales du Sahel.
Pour le représentant du Gouverneur de la région du Sahel, président de la cérémonie de lancement des travaux, voir les civiles et FDS autour d’un intérêt commun constitue un grand pas dans la recherche de solutions durables à l’insécurité à laquelle fait face la région.
Pour une ville saine, le 1er adjoint lance un appel à la population à adopter un comportement citoyen afin d’éviter les désagréments liés aux inondations.
Ainsi, des riverains se sont joints à la cause en prenant part au curage qu’ils trouvent salutaire car cela évite des inondations de leurs commerces.
Le souhait de tous est que ce type d’activités se multiplient afin de fluidifier le passage des eaux vers les différentes mares de la ville, toute chose qui pourrait réduire les risques d’inondations.

Fatimata TRAORE

assistante en communication