Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne

Pin It

La Jeunesse Lucien Bidaud a organisé ce dimanche 7 décembre 2020 une session de sensibilisation des membres des bureaux des élèves des établissements post-primaires et secondaire de Dori. Animée par Mamoudou Cissé, grand imam de Dori, Abbé Paul Sawadogo représentant l’évêque du diocèse de Dori et Damien Tiendrebeogo, Directeur Provincial de Enseignement Post-primaire et Secondaire (DPEPS) de la province du Séno. Cette session a porté sur le thème : « École au service du Vivre-Ensemble Harmonieux ». Cette initiative a été rendu possible grâce à l’appui financier du projet de Promotion du Dialogue Interreligieux et du Vivre-Ensemble au Burkina (Pro-DIVE).

Une quarantaine d’élèves des lycées et collèges de Dori et Seytenga, accompagnés par leurs encadreurs ont pris part à une session de sensibilisation sur le thème : « École au service du Vivre-Ensemble Harmonieux ». Organisée à Dori par la Jeunesse Lucien Bidaud de Dori, cette session avait pour objectif de semer chez les jeunes les graines de la paix à travers la culture de la tolérance religieuse et du respect mutuel. Ainsi, pour Damien Tiendrebéogo, Directeur Provincial de l’Enseignement Post-primaire et Secondaire de la province du Séno, les élèves devront construire des ponts entre les hommes afin de les unir et non des murs de séparation. Les élèves demeurent les futurs leaders de notre société d’où la nécessité d’être instruits sur tous les plans sociaux, a-t-il ajouté.
Unanimes sur la nécessité de la sensibilisation des élèves dans le vivre-ensemble harmonieux à l’école El hadj Mamoudou Cissé, Grand imam de Dori et Abbé Paul Sawadogo, animateurs de la session, ont invité les élèves à avoir de bons comportements envers leurs enseignants, parents, camarades et la société en général. Et « connaitre sa religion et celle des autres est gage d’une coexistence pacifique au Burkina Faso » a souligné le Grand Imam. Pour les deux hommes de Dieu, les religions sont des outils de rassemblement, de partage, de cohésion sociale et de tolérance où l’on enseigne la paix et l’amour du prochain. « L’école est le carrefour par excellence de l’achèvement de l’éducation reçue à la maison. Ainsi, les élèves doivent respectés les consignes et les règlements établis à l’école afin d’avoir de bon résultat d’où le bon comportement » a soutenu l’Abbé Paul Sawadogo.
 Damien Sawadogo s’est réjoui de la tenue de cette initiative car « l’État a initié l’intégration de certains manuels scolaires de l’année scolaire 2020-2021 qui traitent de la cohésion sociale et des religions dans nos différents curricula, à savoir l’éducation des sciences sociales » a-t-il indiqué.
Au cours de la session, les élèves ont pris des engagements en vue d’améliorer leur conduite en milieu scolaire. Le président de la Jeunesse Lucien Bidaud, Issa Apollinaire Coulibali a réitéré sa satisfaction et leur engagement à travailler d’arrache-pied afin de relever le défi dans la mise en œuvre des engagement pris au cours de cette activité.
La session de sensibilisation de Dori organisée par la JLB Dori s’inscrit dans le cadre des initiatives soutenue par le projet Pro_DIVE qui accorde des subventions aux associations de jeunesse engagées dans la promotion et la consolidation du vivre-ensemble.
Le projet PRO_DIVE, financé par le Royaume des Pays-Bas, est projet porté par le consortium Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori), Centre Diocésain de Communication (CDC) de Ouahigouya et l’Association pour le Développement des Communautés Villageoises (ADCV) de Fada. Il couvre 3 régions du Burkina Faso que sont le sahel, le Nord et l’Est.
≠Pro_DIVE
Souhaibata BARRY
Chargée de Communication et de Régulation de l’Information