Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Pin It

Le 23 janvier 2021 à Dori, l'Union Fraternelle des Croyants de Dori a organisé un atelier régional au profit des femmes leaders des organisations de la société civile sur leur rôle dans l'éducation à la paix et à la sécurité dans le contexte difficile du Sahel marqué par un regain de la stigmatisation et du repli identitaire. Le but de cet atelier était d'amener les femmes à s'approprier l'éducation à la paix et à la sécurité afin qu'elles inculquent ces vertus à leurs progénitures. Cet atelier a connu la participation d'une quarantaine de femmes de la région du Sahel représentantes d’associations féminines, des femmes des communautés religieuses et des femmes déplacées internes. Cette activité s'inscrit dans le cadre du projet « Agir ensemble dans un environnement mieux sécurisé au Sahel » et soutenu par OXFAM.

 L’atelier a été assurée par Dr Justine Keliem, enseignante chercheur à l'université Thomas Sankara. Dans sa communication, il en ressort qu’en générale la femme est le seul être qui n’a ni une culture, ni une ethnie, ni une religion fixe. Cela parce qu’une fois mariée, elle prend le plus souvent le nom, la culture, la religion et les habitudes de son mari. De ce fait, nous devons accorder une plus grande importance à la femme et particulièrement à la fille, car si elle est bien éduquée à la coexistence pacifique, à la paix, et à la sécurité, elle saura bien éduquée son entourage et sa nation. De cette situation qui sévit dans la région du Sahel, les femmes sont les plus touchées et ce, sur tous les plans. C’est pourquoi elles doivent prendre confiance en elles, et trouver des moyens de résilience afin de lutter contre la stigmatisation et le repli identitaire qui sont parmi tant d’autres les causes de l’insécurité. Elles doivent prendre des initiatives pour se conscientiser et conscientiser leurs maris, leurs frères, leurs pères, et toute la société. 

Pour le Coordonnateur de l'UFC-Dori, François Paul RAMDE, cet atelier vise à faire en sorte que ces femmes leaders dans les associations s'investissent plus dans la sensibilisation, dans la mobilisation de leurs paires sur la question de l'éducation à la paix et à la sécurité, et aussi sur la lutte contre la stigmatisation et le repli identitaire pour un environnement de dialogue et de paix. « Nous pensons que la femme joue un rôle important et nous pouvons encore et fortement changer les choses avec un engagement plus prononcé de la femme que ce soit au niveau familial ou national » déclare le Coordonnateur de l’UFC-Dori.

Au sortir de ce cadre d'échange, les femmes s’engagent à impacter positivement leur entourage.  Elles se disent également prêtes au changement et ont pris des engagements à réinvestir cette formation sur le terrain à travers des restitutions, des activités de sensibilisation, des sessions de formation que l'UFC-Dori compte bien-sûr accompagnées. 

 

Hama Cissé

Stagiaire à l’UFC-Dori

Copyright © UFC - Dori 2021. Design and Hosting by DIGILAB