Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

Pin It

≠ Pro_DIVE

Le 18 février 2021, le projet de Promotion de Dialogue Interreligieux et du Vivre- Ensemble au Burkina Faso (Pro_DIVE) a organisé un atelier national au profit des leaders religieux sur le thème « le dialogue, une exigence de foi » à Ouagadougou. L’objectif majeur de cet atelier était d’outiller les leaders religieux et coutumiers de rudiments nécessaires afin qu’ils facilitent la compréhension de leurs bases sur l’importance du vivre-ensemble harmonieux, tout en les incitant à adopter le dialogue comme une exigence qui se doit d’être pratiquée par tout croyant tant à l’intérieur de sa religion qu’à l’extérieur avec les personnes pratiquant d’autres religions.Cette activité a regroupé une soixantaine de leaders religieux des différentes confessions et des chefs coutumiers du Burkina Faso.

« Le dialogue, une exigence de foi », c’est autour de ce thème que se sont réunis des leaders religieux et coutumiers du Burkina Faso le 18 février 2021 à Ouagadougou. Cet atelier organisé par le projet Pro_DIVE a été animé par des membres de l’Observatoire National des Faits Religieux (ONAFAR) à savoir Abbé Jean Baptiste Sanou (président de l’ONAFAR) et Dr Idrissa Goubgou (représentant de la communauté musulmane ONAFAR).

Lors de cette rencontre du « donner et du recevoir », tous ont été unanimes que leurs différentes croyances partagent des valeurs communes. Les différents meneurs devront être des miroirs pour les autres croyants à travers leurs actions. Pour les deux communicateurs, chaque croyant à l’obligation de connaitre sa confession et celle de l’autre, respecter les valeurs et les convictions de la religion de l’autre pour qu’il ait un dialogue fluide, exempté de toute confusion. Cela garantira une bonne cohésion sociale et un meilleur vivre-ensemble.

Au cours de la cet atelier national, Madame la Ministre déléguée de la décentralisation, Madiara Sagnon/Tou, représentant le Ministre d’État, Ministre de l’Administration Territoriale et de la décentralisation, a réaffirmé le soutien et l’accompagnement du gouvernement au projet Pro_DIVE dans sa quête de la stabilité sociale au Burkina Faso. La réconciliation nationale est une question très fondamentale dans l’agenda du président du Faso, a-t-elle affirmé.

Pour le chef de file du consortium, François Paul Ramdé, a exhorté les autorités religieuses et coutumières à une implication effective dans cette quête de stabilité au Burkina Faso. « Le dialogue est indispensable pour la bonne marche d’une société et pour le vivre-ensemble. Et vous leaders religieux, êtes ceux qui sont le plus proche de la population ainsi que des exemples pour vos différentes communautés », a-t-il indiqué.

Les différents participants à l’atelier n’ont pas aussi été en marge de la rencontre. A cet effet, ils apprécient fortement l’initiative du projet Pro_DIVE. La représentante de la communauté catholique de Ouahigouya Rosine Sawadogo/ Kabore dit en ressortir grandie avec un engagement franc pour le dialogue interreligieux. Aussi invite-t-elle les leaders religieux lors des prêches à la tolérance religieuse afin que les fidèles puissent s’en approprier pour un vivre ensemble pacifique. Ce n’est pas le président de l’Association Pour la Tolérance Religieuse et le Dialogue Interreligieux (ATR/DI) Dawelg Naaba Issaka SOURWEMA et le représentant de la communauté musulmane (CERFI) Omar NIKIEMA qui en diront le contraire. Ils affirment être sortis enrichis sur les questions du dialogue interreligieux et s’engagent à la promotion du vivre-ensemble harmonieux. « C’est à force de frapper le serpent qu’on s’assure qu’il est mort », a souligné le président de ATR/DI.

En rappel, le projet PRO_DIVE est un projet porté par le consortium dont le chef de file est UFC-Dori et dont les membres sont CDC de Ouahigouya et ADCV de Fada. Il couvre 3 régions du Burkina Faso que sont le sahel, le Nord et l’Est. Ce projet a pour objectif de contribuer à renforcer la stabilité du Burkina Faso par la promotion du dialogue interreligieux, interculturel et le vivre-ensemble harmonieux et particulièrement dans les régions du Sahel, du Nord et de L’Est. Le projet PRO_DIVE qui a pour cible les organisations à base communautaire, les leaders religieux et coutumiers, les éducateurs, les acteurs de l’Etat et des collectivités territoriales ; s’exécutera pendant 24 mois, avec plus de 643 millions de F CFA financé par le Royaume des Pays-Bas.

BARRY Souhaibata, Chargée de Communication et Régulation de l’Information

Copyright © UFC - Dori 2021. Design and Hosting by DIGILAB