Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

Pin It

Le Projet de Promotion du Dialogue Interreligieux et Vivre-Ensemble (Pro_DIVE) a organisé un atelier avec les communicateurs sociaux ou engagés en faveur du dialogue pour la paix avec des leaders religieux « Voix modérées », le jeudi 27 mai 2021 à Dori. L’activité avait pour objectif de stimuler ces acteurs à concevoir des émissions, à faire des publications, à réaliser des animations ou à effectuer des réinvestissements en faveur du dialogue interreligieux et vivre-ensemble dans la région du Sahel. 

Activistes sur les réseaux sociaux, conteurs, crieurs publics et communicateurs de Dori, Gorom-Gorom et Seytenga ont été plongés au cœur des religions en vue d’explorer les exigences véhiculées par l’islam et le christianisme en matière de dialogue interreligieux. Cela s’est passé au cours de l’atelier organisé le 27 mai dernier à Dori par le projet de Promotion du Dialogue Interreligieux et Vivre-Ensemble (Pro_DIVE). Animé par l’Abbé Urbain OUEDRAOGO au titre de la communauté chrétienne et Hamidou OUEDRAOGO, au titre de la communauté musulmane, ce workshop avait pour objectif de donner les rudiments nécessaires en lien avec le dialogue recommandé par les religions à la quarantaine de participants afin de à concevoir des émissions, à faire des publications, à réaliser des animations ou à effectuer des réinvestissements en faveur du dialogue interreligieux et vivre-ensemble. 

Au cours de cet atelier, le Président du Conseil Régional du Sahel, Hamidou DICKO a félicité le consortium UFC-Dori, CDC –Ouahigouya et ADCV-Fada pour l’organisation de ce workshop en faveur des communicateurs sociaux de la région du Sahel. « Du crieur public au conteur en passant par le griot, les journalistes et les activistes ont tous le pouvoir de faire échanger, de faire partager les points de vue différents, et c’est pour cela que la communication peut faire évoluer la société, et devenir un véritable outil de dialogue » a-t-il soutenu. Pour le représentant du Coordonnateur de l’UFC-Dori, chef de fil du consortium, Herman KALMOGO, les communicateurs sociaux sont des maillons forts dans la reconstruction du vivre-ensemble. Ils sont en contact direct avec les communautés et les populations. A cet effet, ce n’est pas Ousseni DICKO conteur qui en dira le contraire. A en croire ses propos, l’étymologie des contes c’est de promouvoir une éducation et des bonnes pratiques à travers les messages. A la sortie de cet atelier, « nous allons faire des séances de sensibilisations à l’intérieur de la ville de Dori entre populations hôtes et PDI (Personnes Déplacées Internes) ; et j’invites les participants à cultiver la charité, l’amour du prochain afin que le vivre-ensemble soit une réalité entre les communautés » a-t-il souligné.  

Les panelistes ont été unanimes sur fait que le vivre-ensemble ne consiste pas seulement à l’occupation de l’espace commun mais demande d’être en contact, de dialoguer et de partager avec son prochain quel que soit son appartenance religieuse. D’où la nécessité de comprendre sa religion. Pour eux, le croyant doit être à l’image de son frère croyant à travers ses actions car toutes les écritures saintes prônent la Paix, la Solidarité, le Pardon, la Tolérance et la miséricorde dans nos communautés.

Le projet PRO_DIVE est un projet mis en œuvre par le consortium UFC-Dori, CDC de Ouahigouya et ADCV de Fada. Financé par le Royaume des Pays-Bas, il couvre trois régions du Burkina Faso que sont le Sahel, le Nord et l’Est pour une durée de deux ans.

 

Souhaibata BARRY, Chargée de Communication et Régulation de l’Information (Pro_DIVE).

 

Copyright © UFC - Dori 2021. Design and Hosting by DIGILAB