Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne

Pin It

Le 07 juillet 2021, l’Union Fraternelle des Croyants de Dori a organisé un atelier d’échange et de partage d’expériences au profit des jeunes leaders d’associations de la région du Sahel. Cette activité a pour but de renforcer la participation des jeunes à la prévention de la radicalisation et la lutte contre l’extrémisme violent. Il a été réalisé dans le cadre du projet « Engagement for Peace » financé par le gouvernement américain.

« Rôle et place des jeunes leaders d’associations dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent ». C’est autour de cette thématique que le communicateur Mahamadou SAWADOGO, expert en sécurité s’est entretenu avec les jeunes venus de différentes localités de la région du Sahel. Avant la communication, le Coordonnateur de l’UFC-Dori François Paul RAMDE a souhaité la bienvenue à tous les participants et les a exhortés à jouer davantage leur rôle de sensibilisateur afin que demain soit meilleur sur le plan sécuritaire.

 Quant au communicateur, il a fait une analyse de la situation sécuritaire au Burkina Faso. Pour lui, la situation sécuritaire est très dégradée et volatile. Il affirme que la situation a évolué négativement depuis 2015. Pour la stabiliser, il déclare qu’il faut impliquer toutes les couches de la société et les jeunes en particulier, car c’est eux le levier important dans la réponse et aussi dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémiste violent. Le communicateur a donc estimé qu’il faut amener les jeunes à être les acteurs de production de la sécurité.  « La jeunesse est un levier qu’on peut activer et sur lequel on peut compter pour pouvoir atteindre les objectifs dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent », a-t-il dit.  

A la sortie de l’atelier, les participants ont déclaré avoir eu des échanges enrichissants et à présent, ils connaissent mieux les manifestations de la radicalisation et l’extrémisme violent. Ils se sont engagés à faire la restitution de ce qu’ils ont appris et à organiser des thé débats, des causeries éducatives afin de contrer le processus de la radicalisation.

 

Fatimata TRAORE, Assistante communication

Copyright © UFC - Dori 2021. Design and Hosting by DIGILAB