Image

PARTENAIRES

DERNIERE VIDEO

REVUE DE PRESSE

Image

PRESSE DU BURKINA

GENERALITES

Region du Sahel

Image

Le Burkina Faso

Image

VISITEURS

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

Pin It

A l’instar de leurs coreligionnaires du Burkina Faso et du monde, les fidèles musulmans de Dori ont célébré ce 20 juillet 2021 la fête de l’Aïd el Kébir. Accourus au terrain municipal de Dori ayant servi pour l’office du jour, les musulmans de Dori a prié pour la paix, la sécurité et la solidarité. La prière s’est déroulée en présence d’autorités administratives et d’une délégation de la communauté catholique.


Vêtus de beaux vêtements, les musulmans de Dori ont convergé au coup de 9h00 au terrain municipal pour sacrifier à la grande prière de Tabaski. Sous la direction de l’imam de la grande mosquée de Dori Mamoudou CISSE, la umma islamique a imploré la bienveillance d’Allah pour qu’Il accorde au Burkina Faso et particulièrement à la région du Sahel la paix et la sécurité. Dans son sermon, Imam Mamoudou CISSE, a exhorté les fidèles à agir pour le bien, la solidarité et la fraternité entre les communautés. C’est au nom de cette fraternité interreligieuse, comme il est de coutume à Dori, qu’une délégation de la communauté catholique était présente à la prière de la fête du sacrifice du mouton. Le représentant de l’Evêque de Dori a porté le message de ce dernier absent qui est un message d’amitié, de proximité et de solidarité de l’Evêque et de la communauté catholique de Dori à l’endroit de leurs frères musulmans.
Le Burkina Faso fait face à une crise sécuritaire depuis plus de cinq ans. La région du Sahel est l’une des régions les plus touchées par le phénomène de l’insécurité et regorge plus de 300 000 personnes déplacées internes liées au phénomène. Face à cette urgence humanitaire avec des milliers de déplacés internes dans la commune de Dori, Imam Mamoudou CISSE a invité la communauté à partager avec ces personnes sa joie du jour mais aussi être solidaire avec eux, car elles n’ont pas demandé à être dans cette situation.
En dépit de l’insécurité et de la psychose créée qui pèse sur les habitants de cette partie du pays, les musulmans de Dori, en famille ou dans la ville, ont célébré l’Aïd el Kebir dans une ambiance festive et dans l’espoir de vivre le prochain sacrifice du mouton d’Ibrahim dans des conditions bien meilleures.

Quantin BAYALA

Copyright © UFC - Dori 2021. Design and Hosting by DIGILAB